Une expertise inégalée !

Comme l’acquisition d’un piano neuf représente souvent un achat majeur, il est essentiel que l’instrument convoité réponde à vos besoins de pianiste, corresponde à vos exigences esthétiques et respecte votre budget. Avec plus de 35 ans d’expérience dans le domaine des pianos, nous avons les compétences nécessaires pour vous accompagner dans cette démarche.

La valeur de votre investissement est souvent liée étroitement à la qualité du piano. La réputation de la maison et sa bonne renommée représentent également des critères importants lorsque vous choisissez votre piano.

En effet, le prix d’un piano droit ou à queue varie énormément que l'on porte son choix sur une marque prestigieuse ayant une production restreinte ou un piano de production massive. La différence de prix entre les deux pianos s’explique souvent par le pays d’origine du fabricant, la qualité de sa main-d’œuvre, le coût de sa main-d’œuvre, la qualité de ses composantes et le soin apporté à l’assemblage et à la finition du piano.

La différence

Chez PianosBolduc, tous nos pianos sont méticuleusement préparés par André Bolduc.

Soyez un acheteur vigilant

Quelques conseils judicieux lorsque vous magasinez un piano neuf ou d’occasion. Lorsque vous magasinez un piano, vérifiez la crédibilité du détaillant. Informez-vous du nombre d’années que le magasin est établi. Vérifiez le sérieux de son équipe, son département de réparation et d’entretien, son service après-vente et sa réputation auprès des institutions d’enseignement. Visitez son site web. Soyez vigilant lorsqu’un vendeur de piano fonctionne sur rendez-vous. Cette pratique rend le consommateur vulnérable et le vendeur en situation de contrôle. Il vaut mieux magasiner dans un commerce bien établi offrant des heures normales d’ouverture. Protégez-vous.

Si le vendeur n’affiche pas ses prix sur les pianos, soyez prudent. Ceci n’est pas conforme à la Loi sur la protection du consommateur et permet au vendeur de moduler les prix selon les circonstances. Cette pratique est illégale.

Certaines revues de pianos n’évaluent pas toujours les pianos selon leur valeur réelle. Si cette publication contient des encarts publicitaires payés par des manufacturiers de pianos, il est fort possible que des pressions soient exercées pour que leur piano y figure sous une bonne étoile. Une publication qui évalue la qualité des pianos et qui vend des encarts publicitaires ne peut être impartiale. Soyez vigilant.

Soyez prudent si vous considérez l’acquisition d’un piano dit européen. D’abord, plusieurs de ces manufacturiers font fabriquer leur piano en Asie afin de réduire les coûts de production. Ils se contentent d’assembler une partie du piano afin d’y apposer légalement leur signature. Vous croyez acheter un piano européen alors qu’il est fabriqué en Chine ou en Indonésie. Le piano est peut-être de qualité convenable, mais le prix payé est souvent trop élevé. Ces pianos ont généralement de très beaux meubles et esthétiquement, ils sont impeccables. Toutefois, la structure et les composantes utilisées sont souvent de qualité douteuse. En utilisant des matériaux de qualité moindre, le fabricant réduit ses coûts et peut donc se permettre d’investir dans l’aspect cosmétique. Toutefois, la qualité, la durabilité et la valeur marchande du piano ne sont pas au rendez-vous.

La majorité des pianos européens résistent difficilement à notre climat nord-américain. Malheureusement, on retrouve très souvent des fissures dans les tables d’harmonie de pianos d’à peine 3 ou 4 ans. Les meubles sont munis de panneaux de particule (pressed wood) et assemblés selon des méthodes qui les rendent fragiles pour les transports. Ces pianos ne représentent pas un investissement sûr.

Le sommier (qui retient la tension des cordes) est souvent une composante multipli très économique nommée «delignit». Ce sommier vaut le dixième du prix d’un sommier de qualité et il est beaucoup moins durable. Un piano dont le sommier ne tient pas la tension des chevilles convenablement n’a aucun intérêt pour le pianiste.