Entretenir votre piano, c'est préserver votre investissement

Pour que votre piano traverse le temps et qu’il fasse un jour le bonheur de vos descendants comme il sait aujourd’hui faire le vôtre, il est essentiel de le protéger adéquatement. Voici quelques conseils qui vous aideront.
  • Choisissez soigneusement l’endroit où vous installerez votre piano. Un piano droit peut très bien être placé n’importe où dans une pièce. Vous pouvez même en orner l’arrière avec des plantes ou un paravent. Si vous l’adossez contre le mur, laissez une distance de 15 centimètres (6 pouces) entre le dos du piano et le mur afin de permettre à la table d’harmonie de bien résonner et de produire une meilleure sonorité.
  • S’il s’agit d’un piano à queue, vous avez l’embarras du choix car il permet de jouer tout en faisant face à la pièce et aux gens qui vous entourent. Contrairement au piano droit, le piano à queue laisse le son vibrer librement quel que soit son emplacement. Comme il est dégagé vers le sol et le plafond, aucun obstacle ne vient compromettre la diffusion des ondes.
  • Proscrivez les sources de chaleur, car elles sont l’ennemi numéro un du piano et, principalement, de la table d’harmonie. Ne placez jamais un piano droit contre un calorifère ou trop près d’un foyer.
  • Évitez de positionner votre instrument dans une verrière ou devant une porte-fenêtre, surtout si celle-ci est orientée vers le soleil.
  • Protégez votre piano contre les rayons du soleil. Une exposition quotidienne changera la couleur du fini et abîmera le bois, en plus d’en provoquer rapidement le désaccord.
  • Le sous-sol peut très bien convenir pour un piano. Toutefois, assurez-vous de bien tempérer l’appartement où il se trouve. En été, il suffit de monter légèrement le chauffage pour chasser l’humidité, s’il y a lieu.
  • Utilisez, si possible, le système Dampp-Chaser pour vous aider à protéger votre piano, car il contrôle le taux d’humidité en tout temps.

Faites accorder votre piano au moins une fois l’an et même plus, s’il sert régulièrement. Même muni d’un système Dampp-Chaser, qui prolongera l’accord du piano, il est essentiel qu’il soit revu par un technicien compétent, idéalement certifié de la Piano Technicians Guild. Il faut savoir que le piano contient du bois, du métal et de la fonte, des matériaux qui varient avec les changements climatiques et influencent la sonorité de l’instrument.